8 septembre 2017 to 10 septembre 2017
Lieu

Salon Bram & Bluma Appel, Bibliothèque de référence de Toronto

Utiliser le modèle d’affaires coopératif pour créer des plateformes numériques responsables

Visitez le site pour plus de détails 

disrupt_fr_website_event.png

Soyez des nôtres les 8, 9 et 10 septembre 2017 à Toronto et découvrez comment le modèle d’affaires coopératif peut contribuer au sain développement de l’économie numérique.

Inspiration, apprentissage et collaboration : voilà les trois éléments clés de cette formation qui s’adresse autant aux entrepreneurs et travailleurs autonomes qu’aux étudiants, décideurs, dirigeants communautaires et militants.

 

INSPIRATION!

C’est simple : les modèles d’affaires actuels doivent être améliorés dans une optique de développement durable. L’économie de partage, fondée sur les interactions directes entre les individus par l’entremise de plateformes numériques, ne tient pas ses promesses. Les effets causés par la mainmise de quelques grands monopoles sur ces activités perturbatrices de marché se font maintenant sentir : précarité d’emploi, augmentation des inégalités, effritement des normes du travail et des autres règlements visant à assurer la sécurité des travailleurs, monétisation des données confidentielles, etc.

Fondé sur une forme de propriété partagée par les employés, les clients et/ou les communautés, le modèle d’affaires coopératif permet de remédier à deux problèmes fondamentaux :

  • Les coopératives peuvent devenir des entreprises perturbatrices et freiner l’« uberisation » de la cyberéconomie, phénomène qui entraîne un effritement des normes du travail et une baisse du niveau de vie.
  • Les coopératives peuvent mettre fin au phénomène d’exploitation qui oblige les fondateurs de jeunes entreprises sur Internet à trahir leur idéal de communauté en ligne et à transformer leur idée novatrice en entreprise qui monnaye les données de ses utilisateurs au profit d’investisseurs externes.

La révolution des plateformes coopératives en ligne est déjà en train d’éclore! Les idées germent, et de jeunes pousses apparaissent sur le Web partout dans le monde, y compris au Canada.

Il ne tient qu’à nous de nous approprier ce potentiel : si nous agissons rapidement, nous pouvons développer et mettre à profit les idées qui émergent tout en faisant la promotion des valeurs et des principes coopératifs de manière à créer des communautés et des entreprises numériques équitables et durables qui se préoccupent du bien-être collectif.

 

APPRENTISSAGE!

Bien plus qu’une simple source d’inspiration, Perturbons les perturbateurs est une véritable occasion d’apprentissage.

Les entrepreneurs qui travaillent à des projets de plateformes numériques ont davantage d’options de structuration que ce que présentent généralement les investisseurs, les conseillers et les pépinières d’entreprises. Diverses catégories d’intervenants – employés, clients et communautés – peuvent s’allier et former des partenariats coopératifs solides et durables capables de profiter â chaque membre fondateur.

Voici ce qu’en dit le journaliste Nathan Schneider, défenseur des plateformes coopératives : « Il y a tout plein d’entreprises qui s’installent entre chaque bulle économique, des entreprises qui ont de bons fonds de roulement et une clientèle fidèle, mais qui ne rassasient pas l’avidité de Wall Street. Ce sont ces entreprises qui peuvent ouvrir la voie à une nouvelle façon d’exploiter Internet, dans une optique respectueuse des intérêts des clients, avec une propriété d’entreprise entre les mains des travailleurs et des utilisateurs. »

Quoi que moins connues, les structures de propriété basées sur la coopération fournissent souvent une approche plus solide et durable aux entreprises en ligne. Perturbons les perturbateurs est l’occasion de découvrir comment les plateformes coopératives émergentes peuvent faire le contrepoids à la multiplication des entreprises numériques détenues par des actionnaires. Plongeons nous aussi!
 

COLLABORATION!

Joignons donc nos forces pour créer ensemble un véritable écosystème de plateformes coopératives!

Les monopolistes comme Uber et Airbnb rencontrent de l’opposition lorsqu’il est question de respect de la réglementation, de souci de la main-d’œuvre et de relations publiques. Nous pouvons profiter de ces failles pour positionner en tant que solution les plateformes détenues par les membres et les intervenants concernés.

Le pouvoir perturbant et transformateur de l’économie de plateforme appelle à la résurgence des principes et valeurs établis du modèle coopératif. Pour appliquer ce modèle éprouvé au numérique, il faudra se poser quelques questions clés :

  • Comment les principes de démocratisation de l’économie – qui sont au cœur du mouvement coopératif ayant embrasé le 20e siècle – peuvent-ils être importés et exploités rapidement pour conquérir la nouvelle économie numérique?
  • Comment faire pour que les gens qui investiront dans l’économie numérique coopérative soient justement rétribués d’ici à ce que ces plateformes atteignent le seuil de viabilité?

Ces idées de plateformes coopératives ont assurément un pouvoir de transformation tant à l’échelle locale que nationale ou mondiale. Utilisons notre réseau : en collaborant à tous les niveaux, nous pourrons construire une économie numérique responsable misant sur l’ouverture et la démocratie.

Soyez des nôtres à Toronto les 9 et 10 septembre prochains pour explorer ces questions avec des leaders de la coopération et discuter des occasions et visions qui s’offrent aux nouvelles entreprises technologiques du Canada.

Mettons en œuvre le pouvoir de l’inspiration, de l’apprentissage et de la collaboration pour remettre l’humain au centre de l’économie numérique!

Pour un inscription hâtive pour réserver votre place, veuillez contacter Brendan Denovan