3 septembre 2014
Ma caisse, j’y tiens!

Les coopératives financières aux Canada ont besoin de votre appui dans leur campagne, qui vise à maintenir un équilibre concurrentiel entre les coopératives de crédit et les grandes banques du Canada. Différentes des banques, les coopératives de crédit bénéficient, depuis 1972, de remboursements d’impôt qui leur permettent de bâtir des réserves de capital tout en préservant le contrôle de leurs membres. Or, ce droit au remboursement d’impôt a été aboli dans le budget fédéral de 2013 avec pour résultat que, désormais, l’impôt relativement plus élevé qu’ont à payer les coopératives de crédit limite leur capacité de prêter à de petites entreprises locales et à des familles, de même que leur capacité de contribuer à d’importants regroupements et projets communautaires. Tout comme les banques, les coopératives de crédit sont tenues de maintenir un capital considérable. Toutefois, contrairement à elles, les coopératives de crédit doivent principalement compter sur les bénéfices non répartis pour répondre à cette exigence.

C’est pourquoi Credit Union Central of Canada fait appel à tous les coopérateurs – les organisations, leurs employés et les membres – pour aider à faire comprendre à Ottawa que les coopératives de crédit comptent – pour leurs membres, les collectivités et le pays –, et de le faire dans le cadre de la campagne populaire et dynamique qui a été lancée le 19 août.
 
Cette campagne vise à promouvoir auprès du gouvernement fédéral l’adoption d’une nouvelle mesure fiscale dans le prochain budget fédéral, laquelle reconnaîtrait que les coopératives de crédit sont différentes des banques et les récompenserait pour l’accumulation de bénéfices non répartis, leur principal facteur de capitalisation. Cette nouvelle mesure – un crédit d’impôt sur la croissance du capital – remplacerait le crédit d’impôt qui a été aboli et restaurerait l’équilibre entre les coopératives de crédit et les banques.
 
Pour en apprendre davantage au sujet de la proposition de crédit d’impôt sur la croissance du capital et savoir pourquoi nous pensons qu’elle serait profitable pour les coopératives de crédit, le secteur coopératif et l’économie canadienne, visitez le www.macaissejytiens.ca. Le site Web de la campagne peut aussi vous aider à faire ce qui suit :

  1. Envoyer une lettre au ministre fédéral des Finances afin de rappeler au gouvernement que les caisses populaires diffèrent des banques et ne devraient pas être imposées de la même façon.
  2. Partager votre expérience et dire avec d’autres ce qu’apportent les coopératives de crédit à la vie des familles, des entreprises et de la collectivité.
  3. Encourager vos amis à appuyer notre cause en partageant le site macaissejytiens.ca sur Facebook ou Twitter au moyen du mot-clic #macaissejytiens.

Si vous avez des questions ou des suggestions, ou pour amener votre organisation à endosser publiquement cette campagne, veuillez communiquer avec Credit Union Central of Canada à l’adresse inquiries@cucentral.com.