La première rencontre semi-annuelle des délégués de CMC aborde les enjeux importants

2 décembre 2014
La première rencontre semi-annuelle des délégués

Coopératives et mutuelles Canada a tenu mercredi dernier sa toute première rencontre des délégués à Ottawa. 57 délégués représentant 39 associations et fédérations membres ont pris part à l’évènement.

La rencontre a été ponctuée par des allocutions de plusieurs intervenants dont le secrétaire parlementaire du ministre de l’Industrie Mike Lake, qui a reconnu l’importance économique et sociale des coopératives et a  affirmé la volonté du gouvernement canadien de soutenir le secteur.

Le rôle du Canada dans le Plan d’action pour une décennie des coopératives de l’Alliance coopérative internationale (ACI) a été le sujet de l’intervention de la gestionnaire stratégique de l’ACI Hanan El-Youssef. Sa présentation a été suivie par un débat concernant le plan d’action et les choix nécessaires pour assurer sa réalisation.

Stéphane Bertrand et Suzanne Gendron du Sommet international des coopératives 2014 ont donné un compte rendu sur l'impact de cet évènement. Les points positifs qu’ils ont ressortis ont été confirmés par certains délégués. La possibilité d’organiser un troisième sommet en 2016 ou 2017 a également été évoquée.

Jack Wilkinson, directeur du conseil d'administration de CMC a parlé des priorités de CMC en ce qui concerne les affaires gouvernementales. Il est en particulier revenu sur la rencontre de CMC avec le caucus multipartite des coopératives.

Les administrateurs Nick Sidor et Marco Plourde ont aussi animé une séance d’échange d’expériences entre les membres. Plusieurs délégués ont donnée des exemples de réussite dans leur champ d’activité ou ont soulevé des enjeux importants que rencontre le mouvement coopératif. Ce format de discussion ouverte a vu le jour à l’Assemblée générale de 2014, lors de laquelle l’ordre du jour avait été complété plus rapidement que prévu, laissant la possibilité d’un partage d’information libre. Un sondage avait établi que ce fut l’un des meilleurs points de l’AGA.

Les délégués ont également discuté de certaines questions importantes concernant la gouvernance de CMC. Un débat concernant la composition du Conseil d’administration de l’organisation en termes de nombre et de représentativité a été animé par L’Institut sur la gouvernance.

Le président de CMC Léo LeBlanc a conclu en estimant que CMC a atteint les objectifs qu’il s’était fixé lors de cette rencontre. Une rencontre qui représente une nouvelle étape dans l'élaboration du mandat national et de l'approche d'engagement des membres de CMC.